Grossesse / accouchement

Paracétamol pendant la grossesse - quand et comment utiliser?


Les infections, le rhume ou les maux de tête sont un problème vraiment gênant pour une femme qui attend un enfant. Tout d'abord, cela est dû au sentiment de faiblesse qui accompagne souvent la grossesse et, deuxièmement, aux possibilités limitées d'utiliser des agents pharmacologiques chez les futures mères. Un des médicaments les plus populaires utilisés dans de telles situations par les femmes enceintes est Paracétamol (acétaminophène). Il est l'un des peu d'analgésiques et d'antipyrétiques considérés comme sûrs pour les futures mères. Il convient de rappeler, cependant, que comme toute substance, dans certaines situations, cela peut être dangereux, C'est pourquoi nous vous encourageons à approfondir notre brève lecture sur l'utilisation du paracétamol pendant la grossesse.

Qu'est-ce que le paracétamol et comment fonctionne-t-il?

Le paracétamol (acétaminophène) est un produit chimique organique couramment utilisé comme analgésique et antipyrétique (ses effets anti-inflammatoires sont également très faibles). Il agit sur le système nerveux central en inhibant la production de prostaglandines. Son effet analgésique commence déjà environ 30 à 60 minutes après la prise et dure en moyenne 3 à 5 heures.

Le paracétamol peut être utilisé dans tous les groupes d'âge (même chez les nouveau-nés) et, surtout, chez les femmes enceintes. Il est disponible sous forme orale, intraveineuse et rectale (suppositoires). Les comprimés et les suppositoires d’acétaminophène (acétaminophène) sont disponibles sans ordonnance. Cette substance peut être trouvée dans les pharmacies et les magasins en tant que médicament indépendant et en tant que composant de préparations complexes. Par conséquent, lorsque vous utilisez différents médicaments, vous devez examiner les principes actifs les contenant et leurs doses, en veillant à ne pas dépasser la dose autorisée de la substance.

Sécurité du paracétamol pendant la grossesse

Selon les recommandations concernant l’utilisation du paracétamol (acétaminophène), celui-ci pénètre dans la barrière placentaire et dans le lait maternel. Cela signifie qu'après la prise du médicament par la mère, le médicament affectera non seulement son corps, mais également le corps du bébé qui se développe dans son ventre ou son nouveau-né et son bébé nourris au sein. Les lignes directrices disent que les femmes enceintes devraient éviter de l'utiliser, à moins d'y être forcées. Il a été déterminé qu’à des doses thérapeutiques, l’acétaminophène semblait sans danger pour un traitement à court terme pendant la grossesse et l’allaitement.

Avant d’atteindre le paracétamol, consultez votre gynécologue grossesse. Il déterminera si ce médicament peut être utilisé en toute sécurité (par exemple, en raison d'affections associées) et prescrira les doses qui peuvent être prises si nécessaire.

Lors de la première visite chez le gynécologue, il est bon de poser des questions sur l’utilisation des médicaments pendant la grossesse, car on ne sait jamais quand vous en aurez besoin ni quels médicaments peuvent être nécessaires.

Drogues (non) sûres

À une époque où les médicaments sont pratiquement disponibles au bout de vos doigts, certains patients les utilisent pour la quasi-totalité des maux, même les plus petits. Ce n'est pas la meilleure solution en raison du fait que chaque substance du médicament peut avoir des effets secondaires (dont nous ne nous souvenons souvent pas) et altérer le fonctionnement naturel du corps. De plus, souvent, les patients qui utilisent un médicament sur une base ad hoc ne sont absolument pas conscients que celui-ci peut interagir avec d'autres substances qu'ils consomment (ils ne sont pas nécessairement des médicaments).

Pour éviter de tels dangers, il vaut la peine de savoir comment utiliser les médicaments en toute sécurité. Il est préférable de consulter votre médecin ou votre pharmacien avant de prendre le médicament pour l'informer des autres médicaments que vous prenez - vous éviterez ainsi d'éventuelles interactions. La prochaine étape consiste à lire attentivement la notice du produit et à suivre les instructions qui y figurent. La chose la plus importante est ne jamais dépasser les doses recommandées par le fabricant. Si plusieurs préparations contenant la même substance sont utilisées, les doses qu'elles contiennent doivent être additionnées et utilisées de manière à ne pas dépasser la dose maximale praticable.

Bien que l'acétaminophène soit reconnu par la FDA (Food and Drug Administration) comme sûr à utiliser chez les femmes enceintes, il ne doit être utilisé que lorsque cela est nécessaire. Parfois, une douleur peu intense, par exemple de la tête ou du dos, peut disparaître, entre autres après une promenade à l'air frais, un bain relaxant ou une compresse sans avoir recours à des agents pharmacologiques. Ces méthodes sont non seulement plus agréables à utiliser, mais également plus saines et plus sûres pour la future mère et son futur bébé.