Bibliothèque vidéo parent

"La santé par nature"


On dit de plus en plus que ce qui est vendu dans les supermarchés et les grands magasins est non alimentaires, que chaque jour, nous nourrissons sans le savoir des enfants "de pâte chimique artificielle". De nombreux environnements soulignent que nous sommes des cobayes. Après la Seconde Guerre mondiale, de nombreux ingrédients chimiques ont été lancés sur le marché. Leurs actions n'ont pas encore été testées. Personne n'a encore évalué leur innocuité ou leur innocuité ni leurs effets néfastes sur le corps à long terme. En outre, ce n’est un secret pour personne que la plupart des agriculteurs ... cultivent des légumes à des fins commerciales et disposent d’une parcelle dans laquelle ils cultivent leur propre nourriture. Pas sans raison. Ils savent ce qu'ils font et ne mangeront pas certains produits eux-mêmes.

L'auteur du livre Burke Lennihan note que la nourriture d'aujourd'hui est "stérile", que les propositions commerciales ne suffisent pas, qu'elles conduisent à des carences nutritionnelles ... Alors, suggère-t-elle des aliments biologiques et une supplémentation en suppléments naturels? Pouvez-vous accepter cette solution? Si c'est le cas, ce livre est pour vous. Cependant, si vous êtes sceptique, alors je ne pense pas que l'auteur saura vous convaincre. Son destinataire est une personne consciente, concentrée sur son menu.

En tant qu’homéopathe, elle souligne que de nombreuses maladies ont un fond émotionnel, elles proviennent d’émotions non spécifiées qui n’ont pas trouvé de solution et qui ont accumulé des effets négatifs sur la santé. L'auteur souligne que tout le monde est en colère, que c'est tout à fait naturel et que vous devez vous donner la permission, même lorsque vous vous trompez.

Une bonne nutrition permet à votre cerveau de fonctionner efficacement. Cependant, ce n'est pas tout… l'homéopathie compte, c'est une méthode de traitement qui a des partisans ardents et autant d'opposants. Plus sur ce sujet.

Merci à la maison d’édition Illuminatio d’avoir partagé une copie critique du livre.